L'oreille est l'un des organes les plus sensibles

   

« Ne pas voir sépare l'homme des choses, ne pas entendre sépare l'homme de l'homme. »

Emmanuel Kant, philosophe
 
L'oreille est l'un des organes les plus sensibles du corps humain. L'oreille convertit les variations de pression minimales en énergie électrochimique et la transmet sous forme d'influx nerveux au cerveau.  Elle nous alerte des dangers, permet la communication et sert à s'orienter dans l'espace.

 

En savoir plus sur cette merveille de l'évolution.

 

 
 
   
 
 
 

 

Légende

1. Marteau, 2. Enclume, 3. Etrier 4. Canaux semi-circulaires de l'organe de l'équilibre 5. Conduit auditif externe, 6. Tympan, 7. Limaçon, 8. Trompe d'Eustache

 
 

La fonction de l'ouïe humaine est de capter les variations de pression dans l'air et de les percevoir comme sons ou bruits. Ces vibrations sont mieux connues sous l’appellation « son ».

 

Les ondes arrivent au tympan qui retransmet ces mouvements jusqu'à une cavité osseuse spiralée de la grandeur d'un pois, la cochlée, située dans l'oreille interne par l'intermédiaire de la chaîne ossiculaire qui comprend le marteau, l’enclume et l’étrier.

 

Les liquides de la cochlée renferment 25 000 cellules ciliées. La déformation de ces cils de la taille d'un atome d'hydrogène suffit à transformer l'énergie en signal électromécanique qui arrive au nerf auditif pour être acheminé jusqu’au cerveau.

 
 
 
 

 
 

Plus ces variations de pression se succèdent à un rythme rapide et plus on perçoit un son aigu. L'unité de mesure de la fréquence d'oscillation (oscillation par seconde) est l’Hertz (Hz). La gamme de l'audition humaine est comprise entre 16 Hz et 16 000 Hz, alors qu'elle atteint chez certains animaux jusqu'à 100 000 hertz.

 

En plus de la fréquence, la pression acoustique est un paramètre important. Son niveau est mesuré en décibels (dB). Plus le nombre de décibels est grand, plus le son sera fort. La mesure du son indiquée en dB(A), suit l'échelle de décibel « A » pour reproduire le volume sonore le plus fidèlement possible. Il prend en compte la sensibilité de l'oreille humaine. 

 

Les décibels sont des unités logarithmiques. Une différence de 3 dB est à peine perceptible, mais représente sur le plan physique un doublement de l'intensité sonore. 10 dB correspondent déjà à un décuplement, l'homme le perçoit seulement comme deux fois plus fort.

 
 
 
 

 
 

Plus un son est fort plus les cils sensoriels sont endommagés. Cela se manifeste au début par des adhérences et une perte de l'élasticité et se termine par la rupture des structures fines, tout comme les brins d'herbe au vent. Les découvertes les plus récentes nous apprennent que les radicaux libres jouent un rôle important dans le processus d'endommagement.

Les cils situés dans la zone avant sont responsables des fréquences plus élevées. Comme ils meurent en premier, une perte d'audition commence habituellement dans cette gamme de fréquences. La perte de la moitié des cils n'entraine pas de perte auditive notable. C'est la raison pour laquelle une surdité naissante est souvent diagnostiquée trop tardivement. La perte d'audition ne peut pas être guérie, mais peut être corrigée avec un appareil auditif.

 

Outre l'intensité du son, le temps d'exposition est un des facteurs qui détermine si l'altération de l'ouïe sera irréversible. Jusqu'à une certaine limite les cils sensoriels peuvent généralement se rétablir si on prend soin de les reposer. Règle de base : une phase de surmenage nécessite au moins deux fois plus de temps de récupération.

 
 
 
 

 
 

Les associations professionnelles ont mis en place des barèmes d'exposition au bruit sur le lieu de travail qui déterminent combien de temps un salarié peut être exposé au bruit sans danger. Ces valeurs devraient également être prises en compte dans la vie privée !

85 décibels (A) - sans danger jusqu'à 8 heures
88 décibels (A) - sans danger jusqu'à 4 heures
100 décibels (A) - sans danger jusqu'à 15 minutes
119 décibels (A) - sans danger jusqu'à 1 minute

Il y a une grande probabilité pour que les bruits extrêmes tels que : les coup de feu, pétards du Nouvel An à proximité de l'oreille ou les gifles sur l'oreille (> 170 dB (A)) entraînent des dommages immédiats et permanents !

 

 

 

Important : la plupart du temps, on ne s'aperçoit pas soi-même quand son oreille est surmenée. Les premiers signes d'alerte qui se manifestent par un engourdissement, des bourdonnements dans les oreilles et des maux de tête ne sont pas assez significatifs et sont souvent ignorés. Même si beaucoup ne veulent pas y croire : on ne s'habitue pas au bruit !

 

» Sonomètre